Cette année, j’ai eu 40 ans.

Je profite de cette quarantaine, dans les deux sens du terme, pour calculer le nombre d’années qui me restent à vivre pour arriver à la retraite. Enfin, je pourrai me consacrer entièrement aux choses que j’aime vraiment, et qui me passionnent très sincèrement.

J’aimerais me réveiller tranquillement chaque matin pour admirer le soleil, boire mon café, et puis admirer en avant de moi toutes les magnifiques possibilités de chaque journée.

J’aimerais passer mon temps au bord des plus belles plages du monde, voir des récifs de corail, des étoiles de mer, des tortues, et des poissons colorés.

J’aimerais marcher, jusqu’à en oublier le temps, dans les plus belles forêts. J’aimerais admirer les arbres et observer les oiseaux. Avec mes jumelles, que j’ai déjà achetées, j’aimerais espionner des gros lézards, des singes et des chauves-souris.

J’aimerais marcher, des jours et des mois entiers, dans les plus belles montagnes, et admirer les plus hauts sommets du monde. À chaque instant, je pourrai m’arrêter, pour admirer la forme des nuages, les insectes, les fleurs et les toiles d’araignées.

J’aimerais pouvoir voyager, connaître d’autres cultures et me faire plein de nouveaux amis dans le monde entier. Je veux apprendre des langues, visiter des musées, écouter de nouvelles musiques, et même retourner à l’université.

J’aimerais voir des lacs, des grottes, des chutes d’eau, des rivières et de vastes vallées remplies de buffles et de chevaux qui broutent en toute liberté.

Je veux aller prier devant les montagnes sacrées, dans les mosquées les plus éloignées, dans les plus belles églises, les plus vieilles synagogues, les temples les plus étranges, et même dans les bordels de prostituées.

J’aimerais passer des nuits dans le silence du désert, admirer les dunes pendant le jour, et le ciel étoilé pendant la nuit.

Ahh ! Enfin… à moi la liberté !

Depuis mon enfance, je suis un passionné de savoir, de philosophie, de science, de lecture et d’écriture. Enfin, j’aurai le temps d’apprendre tellement de choses, d’écrire des blogs, des articles, et pourquoi pas des livres entiers. C’est mon rêve ! Comment pourrais-je l’oublier ?

J’aimerais pouvoir être amoureux sans trêve, écrire des lettres d’amour, et même de la poésie.

Enfin, j’aurai le temps de vivre, de respirer, de bien manger, de prendre soin de mon corps et de mon esprit.

Et puis surtout, j’aurai plein d’amis à qui je pourrai offrir gratuitement mon temps, mon cœur, mon expérience et ma générosité.

Enfin, lorsque j’arriverai à cette liberté dont je rêve jour et nuit, je pourrai mourir sans aucun remord et sans le moindre regret.