Nous les enfants, nous sommes tout simplement trop heureux. Nous n’avons besoin de presque rien et nous n’avons pas de problèmes. Nous ne savons presque rien et nous le savons tellement, que nous posons toujours des questions et nous faisons toujours des recherches.

Nous sommes les plus grands scientifiques car nous sommes infiniment curieux et nous n’avons aucune spécialité. Nous ne cherchons rien d’autre qu’apprendre et le bonheur d’apprendre. Nous regardons tout avec émerveillement et avec les yeux du scientifique le plus doué et le plus profond.

Nous les enfants, nous ne nous intéressons qu’aux choses les plus vraies et les plus pures. Tout ce qui nous intéresse c’est la vie, la nourriture, l’amour, les amis, les arbres, les animaux. Nous aimons voir les choses, les toucher, les sucer, les détruire. Nous voulons jouer, avoir un jardin et construire des châteaux.

Nous ne nous intéressons ni aux pays, ni aux frontières, ni aux religions, ni à la politique, ni à tous ces trucs bizarres dont parlent les grands. Nous n’avons besoin ni d’argent, ni de voiture, ni d’écrans, ni rien de tout ça. Nous avons trop d’énergie et nous sommes en trop bonne santé. Nous voulons tout simplement jouer plus, courir plus, rire plus et nous amuser plus. Nous voulons avoir plus d’amis, faire des choses plus extravagantes, et découvrir des choses plus mystérieuses et danser de joie.

Nous les enfants, nous sommes tout simplement les rois du monde. On nous fait des grimaces et nous rions immédiatement. Nous ne sommes ni bons ni méchants ; nous sommes tout simplement vrais. Nous sommes les rois du monde car nous sommes les plus beaux et les plus intelligents. Nous n’avons rien à cacher et nous marchons tout nus. Nous croyons à tout en même temps, et nous vivons avec joie et légèreté dans la confusion. Nous croyons aux mystères, aux esprits et à la magie. Nous avons des rêves incroyables et nous croyons que tout est possible. Nous sommes des génies de la science, des arts, du théâtre, de la musique et de tout. Nous n’avons peur de rien, ni de la vieillesse, ni de la maladie, ni de la mort. Nous vivons dans le plaisir, nous vivons dans la joie et la passion. Nous sommes toujours amoureux de quelqu’un ou de quelque chose. Nous avons en nous le feu sacré de la vie et la flamme de l’amour.

Quelques années plus tard, après avoir soigneusement imité nos parents et les autres, nous portons une cravate et nous avons une couche de peinture sur nos visages. Nous sommes dans les embouteillages et les métros et nous luttons pour pouvoir nourrir nos enfants. Nous sommes devenus laids et fermés d’esprit. Nous ne savons plus rien, nous avons tout oublié et nous croyons savoir quelque chose. Nous fixons nos écrans d’ordinateurs et nos téléphones et nous croyons que ce que nous faisons est tellement important. Nous croyons qu’il y a des religions, des pays et des frontières et nous en faisons la défense. Nous passons notre temps à essayer d’avoir plus d’argent et à acheter tout et n’importe quoi. Nous nous comportons comme des porcs, nous vivons comme des rats et nous pensons encore que nous sommes les rois du monde. Nous mettons nos photos partout et nous disons haut et fort “regardez comme nous sommes heureux”. Nous fumons, nous buvons, nous nous mutilons le corps et nous lisons des livres tels que “comment réussir” ou “comment être heureux”.

Oui, oui… Il y a des exceptions bien sûr. Oui… Oui, il y a plusieurs exceptions. Oui, nous les enfants nous sommes tous exceptionnels et nous voulons rester exceptionnels.

Va-t-on nous laisser vivre ? Où ?

Advertisements